«Le casse-tête non réglé du calendrier des municipales»


CONTRE-POINT – Un second tour en juin? Les inquiétudes à propos d’une seconde vague perdurent.

Dans un bureau de vote parisien au premier tour des municipales en mars dernier.
Dans un bureau de vote parisien au premier tour des municipales en mars dernier. Sébastien SORIANO/Le Figaro

Le feuilleton du calendrier des municipales est loin d’être fini. À chaque fois qu’un consensus semble se préciser, les arguments contraires reviennent en force.

Ainsi, il y a quelques jours, l’organisation d’un second tour à la fin du mois de juin semblait acquise. Les maires sortants, bien placés pour être réélus, étaient impatients de sortir d’un entre-deux prolongé ; et les macronistes, pressés d’inaugurer un nouvel acte du quinquennat, voulaient au plus vite tourner la page d’un scrutin qui leur a été défavorable ; et qui le leur serait plus encore en septembre lorsque le coup d’arrêt économique produira tous ses effets sociaux.

Va donc pour juin? Le gouvernement s’y prépare. Mais, déjà, les inquiétudes reviennent. À commencer par celle d’une seconde vague du Covid-19 qui obligerait au retour à un confinement strict. Compte tenu des délais entre la décision et la tenue du scrutin, l’exécutif redoute un contre-pied analogue à celui du 15 mars quand l’invitation à aller voter avait coïncidé

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à
découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

annulable à tout moment



Source link

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*